Café Associatif de Léguillac de Cercles, Le Bourg, 24340 Léguillac de Cercles

Les expositions passees

ActuellePassées

Serge Elissalde

Serge Elissalde
## « Peintures d'actualité » Depuis toujours fasciné par la production des images, j'ai éprouvé depuis quelques temps déjà le besoin, en tant que plasticien, de me tourner vers la représentation du "réel" et de l’actualité, tout en assumant l'idée que toute image, fut-elle photographique, ne peut prétendre à aucune fidélité. Serge Elissalde Une photo (pas plus qu'une peinture*, un texte descriptif ou un reportage filmé) ne peut rendre compte du réel lui même mais seulement d'un regard qu'on y projette. Bien au delà du débat actuel, très naïf, autour de la retouche photoshop, toute photographie, comme son nom l'indique, n'est donc en fait, qu’on le veuille ou non, qu'une manière que nous avons de "présenter autrement" le réel", et ne serait donc que la production d'un artefact plastique, une "graphie" idéologique et clairement orientée. Autant l'assumer que s'en défendre… ce qui n'est évidemment pas toujours facile pour un reporter, et encore moins pour le spectateur du journal télé ou le lecteur d’un magazine d’information. Même sans "retouche" numérique, l'obligation même de faire un cadrage plutôt qu'un autre, de traiter un sujet au lieu d'un autre ou de choisir la publication d'un cliché plutôt qu'un autre sont en soi une série de "retouches" immédiates et un travail de déformation du réel. Pour présenter cette idée sous son jour positif et esthétique, une image est d’abord la formulation, à travers une codification partagée, d'un style et d'une subjectivité. Serge Elissalde C'est dans ce sens que j'aimerais vous soumettre les tableaux que je réalise depuis quelques temps, et qui, sous la forme de transcriptions picturales de photos de reportages, posent peut-être ces questions sous un angle qui vous sera inédit. Si une photo nous témoigne du réel, sa transcription picturale ne fait-elle pas le même travail ? C'est je dois dire ce trouble qui m' intéresse aujourd'hui et me guide à ne pas vouloir "revisiter" mes modèles à des fins stylistiques personnelles mais tenter paradoxalement de les rendre fidèlement ; oserais-je dire objectivement ? Serge Elissalde Car c'est le simple fait de sortir ces images de leur support argentique et de leur chaîne habituelle de fabrication/publication afin de les déplacer sur un support voué habituellement à la contemplation et à la pérennité, qui oblige apparemment le spectateur à se questionner sur ce qu’elles représentent avec d'autres manières de jugement. Serge Elissalde mai 2018

Exposition de peintures de Joanna Furgalska

du mars au 30 mai. Je suis née le 7 octobre 1958 à Varsovie, en Pologne. J’ai vécu, jusqu’à l’âge de trente ans, entre deux villes polonaises : Varsovie, la capitale, située au centre du pays, et Wrocław, ville universitaire de la région de Basse Silésie au Sud-Ouest de la Pologne. Pendant les vacances, j’ai mangé des glaces avec mon grand-père à Starόwka, vieille ville de Varsovie tout fraîchement rebâtie après la guerre. Dans les jardins royaux de Łazienki, sous les arbres immenses, j’ai joué avec les cygnes blancs. Adolescente, j’ai visité les musées, les galeries. Ces moments sont restés à jamais gravés dans ma mémoire.


Ma scolarité s’est déroulée à Wrocław. La chance m’a fait rencontrer un architecte qui m’a initiée au dessin. J’ai suivi très intensément ses cours. Mon bloc de papier à dessins diminuait, ma chemise de croquis gonflait de plus en plus. Une fois le baccalauréat en poche, j’ai passé, avec succès, l’examen d’entrée à la faculté d’Architecture de l’École Polytechnique de Wrocław. Durant cinq ans, les exercices de création succédèrent aux exercices d’observation et de reproduction. En 1982, je me suis consacrée à mon diplôme, mon premier projet d’adaptation des « vieux murs » aux besoins des « temps nouveaux ». Le 12 juillet 1982, après ma thèse, j’ai accepté le poste d’assistant à l’Institut d’Architecture et d’Urbanisme de l’École Polytechnique de Wrocław. J’étais ravie de pouvoir travailler avec les étudiants, transmettre ma passion et ma façon de voir la création dans l’espace. Pendant plusieurs années j’ai donné des cours de dessin aux futurs élèves de l’école d’architecture. Sept années plus tard, le 3 mai 1989, je suis arrivée à Paris pour donner aussi des cours de dessin. Au fur et à mesure des rencontres et des voyages, un sentiment de bien-être m’a envahie. J’ai visité Paris, ses musées. J’ai dessiné ses rues, Montmartre m’a fait rêver. Enfin, ma décision était prise. Je suis restée en France et j’ai dessiné.
Tout se succédait très vite. Travail dans plusieurs agences d’architecture parisiennes, apprentissage de la langue, interminables lectures pour connaître et comprendre mon nouvel univers, innombrables dessins pour fixer l’instant, pour mémoriser, pour saisir. Les croquis à Paris, en Espagne, en Italie et, pendant mes retours, en Pologne. En 1997, le destin m’amena définitivement en Charente. Cette région, légèrement vallonnée, si bien ensoleillée et pleine des forêts, de vignes et de champs multicolores m’a séduite d’emblée. Pendant cette période, j’ai mis toute mon énergie et tout mon savoir-faire dans le travail de restauration du patrimoine Charentais, si riche et si beau. Ma chasse aux trésors m’a fait connaître les petites églises romanes blotties dans les bourgs, les peintures murales, les modillons insérés dans les corniches, les sculptures cachées dans les portails dans les lieux remarquables, comme la Maison des Tanneurs à Saint-Germain-de-Confolens, le Prieuré de Marcillac-Lanville, la Maison de Maria Casarès à Alloue, le Logis de Sigogne, le Couvent des Carmes à La Rochefoucauld, etc. Leurs images ont rempli mes carnets de croquis. Le dessin était et est toujours pour moi la base des projets, le début des idées.
Depuis l’année 2013 j’ai commencé à exposer mes dessins et peintures dans les lieux culturels de la Charente (bibliothèque de Montembœuf en 2013, Abbaye de Grosbot en 2014, Maison du Patrimoine à Tusson de juin à septembre 2015). Mes croquis ont été visibles dans le café Le Rupificaldien à La Rochefoucauld et dans le restaurent Salamandre à Angoulême. En 2015 j’ai exposé pour la première fois en Dordogne. Avec les autres artistes, j’ai accroché mes cadres dans le Dortoir des Moines de l’Abbaye de Brantome. En 2016, avec le Société des Beaux-Arts de La Dordogne, au Théâtre de Périgueux. En 2017, dans les chais du vignoble de Pascal Clair en Charente Maritime j’ai présenté en même temps mes dessins et ma vannerie. Pour la confectionner, je cueille les matériaux nécessaires tout près de chez moi. Les entrelacs des branches de l’osier, les souples tiges de la clématite sauvage remplissent les structures façonnées en châtaignier. Les brins de jonc tressés forment les paniers légers, confortables pour la cueillette des petits fruits. Dans mon atelier, les formes des paniers traditionnels s’intercalent avec les créations personnelles, vendues sous l'étiquette « tressage pas sage ». Une soif constante de création m’a poussée à découvrir, au travers d'un atelier, l'écriture. La pluie derrière la fenêtre et le feu dans la cheminée font que mon imagination part, de temps en temps, au rendez-vous avec la plume. Une nouvelle « Les Galopades en Navecthie » est disponible à la lecture sur le site www.lecercledesnouveauxecrivains.fr/users/auteurs/joanna-furgalska du Magazine Littéraire, « Le Cercle des nouveaux écrivains ». Les autres nouvelles, les petites histoires illustrées, quelques poèmes sont en train d’être « mis au propre ». Enfin, dernièrement j’ai mis la main à la pâte… de la terre argileuse a surgi le « Bestiaire Imaginaire »… les oiseaux, les dragons, les chevaux, les anges, les elfes. Quelques pièces utilitaires…mangeoires, mugs, bougeoirs complètent la gamme de ma céramique en terre brune… objets uniques qui brillent d’émail blanc, vert tilleul, bleu foncé, vert-noir.
Installée depuis l'année 2017 à La Gonterie-Boulouneix en Dordogne, je me promène à pieds ou à cheval, le regard émerveillé, carnet de croquis en poche, sur les chemins encastrés du Périgord …


Site Internet : www.joanna-furgalska.com

« ecce homo » d'Ulysse

Exposition des peintures et des dessins « ecce homo » d'Ulysse jusqu'au samedi 3 février 2018 « Tout gamin déjà, le rapport entre l’homme et la nature a commencé à me questionner. Depuis, je ne cesse de chercher ce lien à travers mes peintures, mes dessins, la nature et les jardins vivriers. » Ulysse

Carré c'est moi

Exposition de peintures de Philippe Debat Philippe Debat peint au couteau, mais aime aussi les techniques mixtes. Lors de l'exposition au café associatif il se servira du format carré comme support pour nous emmener dans divers univers. Impressionnisme, expressionnisme, abstraction, beaucoup de tableaux jamais exposés trouveront ici leur place dans l'univers baroque permis par ce leitmotiv que sera le carré ! Carré c'est moi une expression nouvelle de l'art pluriel du peintre. du 30 mai au 30 juin. expo cafeasso www.philippedebat.com

Marl ’ n

Exposition du 10 février à fin avril 2017.

Exposition de tableaux de , artiste textile

expo cafeasso www.marl-n.com
## Samuel Cifre ## Exposition du 25 novembre au 31 janvrier 2017. alt http://samuelcifre.blogspot.fr/

Fabienne Chaton

Dyschromatopsie

ou la couleur des souvenirs

Photographies sur base de peinture

A 14 ans, je construisais un shadok géant en papier, assez grand pour pouvoir s’introduire à l’intérieur. Plus tôt, je démontais déjà mes pendules pour y accrocher un nouveau dessin en fond, comme pour changer de décor régulièrement. J’imaginais des systèmes pour relier ma chaîne hi-fi et mon réveil… Ainsi, bricoleuse, inventive et d‘une imagination débordante, à la fin de l’école primaire, mes professeurs m’avaient conseillée de poursuivre des études dans l’art.

Issue d’une famille ouvrière imperméable à l’art et à ma passion, ayant par ailleurs un esprit scientifique, j’ai orienté mes études vers le milieu médical. En parallèle, je continuais de créer, peindre, décorer des objets usuels, et transformer des objets voués au rebut. Ce qui était pour moi un besoin.
Mais, plus le temps passait, moins je pratiquais et je manquais de techniques et de connaissances.
Je suis donc rentrée aux Beaux-Arts de Bordeaux en tant qu’auditrice libre, car trop âgée pour le cursus diplômant, dont J’ai terminé le cycle en juin 2014 avec grand succès.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vivre mon art à 100%, defaire de ma vie une œuvre d‘art‘’.

Site web fabiennechaton

L.GRATZ

Composition/Collage

café associatif

Trop longtemps restées enfouies, les émotions se libèrent...
Nouvelle respiration. Je laisse s'exprimer mon voyage intérieur, mes rêves.

Guidée par la couleur, je compose des tableaux en collant différentes matières (perles, bois, boulons, tissus, objets..).

Plus je colle mes émotions sur les tableaux et plus je décolle une à une les différentes peaux dont je me suis revêtue tout au long de ma vie...pour atteindre l'essentiel.

La création me permet de mettre en avant mon regard, de reprendre vie et ce voyage semble infini.

www.lgratz.com

Catherine Sultan Sow

du 29 avril au 29 mai :
cafe associatif

Je suis tombée dans la couture et le dessin quand j'étais toute petite, il y a longtemps...

Aujourd'hui je suis créatrice de Vêtements, de Bijoux et de Dessins  (poétiques et confortables).

Mes tableaux commencent toujours par un ou plusieurs croquis à l'encre ou au crayon.
Puis retravaillés, collés, imbriqués les uns dans les autres, ils construisent peu à peu une trame. Sur celle-ci, je "tisse" et "rebrode" des couleurs et des motifs.

Mes tableaux sont habités par des personnages rêveurs, au regard lointain, souvent des femmes, et la plupart du temps en duo.

Technique mixte
Il y a quelques années, j'ai perdu mes dessins et tableaux dans l'incendie de ma maison. Aujourd'hui je scanne chacun de mes croquis et mon travail est un mouvement incessant entre papier, crayon, pinceaux et ordinateur. Je ne veux plus d'original !

Mes tableaux sont des tirages sur toile enduites, numérotés et signés.

Expo "antinuke"

du 11 mars au 26 avril :
café expo expo ouverte à tous les dessinateurs souhaitant s'exprimer contre le nucléaire

Philippe Debat

café asso gallery Artiste peintre vivant en Périgord Philippe Debat expose régulièrement depuis une dizaine d'années.
Il peint sur le motif. Il travail ​le la peinture à l'huile au couteau de façon spontanée.
L'émotion se transforme en pulsion qu'il traduit sur la toile de manière expressive.
Transformer les cicatrices en traces, et les traces en chemins...

​Pour lui, la ​peinture est un voyage, une aventure qui ​,​ de surprise en surprise ​,​ lui fera découvrir un monde intérieur jusque là insoupçonné !

Entrée libre

www.philippedebat.com

 

Expo de Francesc Vilaplana

5 Déc. à 18h30:
Vernissage de l’expo de Francesc Vilaplana. Animation musicale par Sophia Gomez.

café asso vernissage

Né à Barcelone, Francesc Vilaplana, peintre autodidacte installé en Dordogne depuis 20 ans, dévoile dans ses toiles son amour du relief et de la couleur.

Sa recherche s'appuie à la fois sur un réalisme poétique et une esthétique surréaliste.

Venez découvrir une vingtaine de ses œuvres à Léguillac jusqu'au 30 janvier​.​

Rachel Evans et Vanessa Smit

cafe associatif photographe Du 1er au 30 novembre

Rachel Evans,

la photographe caméléon...

Rachel, fille du peintre photoréaliste Peter Evans, vit en France depuis plus de 30 ans. Elle a une boutique d'habits et objets Vintage à Verteillac. Ses photographies sont des auto-portraits, des "make-over" extrèmes où elle se met en scène elle-même. Il est parfois quasiment impossible de la reconnaître et Rachel a été surnommée la photographe caméléon. Rachel photographie également des natures mortes, des paysages ou ses installations qui sont d'un réalisme époustouflant.
Quelques uns des ses derniers auto-portraits sont:
"Je suis Charlie", "Paysanne Périgourdine fauchant un champ","Femme fatale", "Femme abajour", "Homme arabe doré", "Femme dans une baignoire de bouteilles de Perrier".
Rachel met également en vente un calendrier 2016 avec 12 de ses photographies.

Vanessa Smit

Ses photographies, installations, croquis et peintures portent la marque d'un art éphémère également mis en résonance dans l'écriture à travers des textes et pamphlets.

Exposition de Tania Magy

Du dimanche 13 au lundi 28 septembre – café associatif

Tania Magy alias Pouni est une plasticienne nomade.

cafe asso plasticienne Vivant en France depuis 12 ans, Tania Magy y anime un peu partout des ateliers mais parcourt aussi d'autres régions du monde : Sahara, Macédoine, Belgique, Hollande et Allemagne. Avec les enfants et les familles tziganes, sur les places et les aires d'accueil des gens du voyage ou ailleurs, elle forme les participants aux techniques relatives aux arts plastiques pour créer des expositions et des carnets d'artistes, des dessins et des toiles...
Dans cette exposition, elle présente des photos, des acryliques, des toiles, des collages et assemblages d'éléments récoltés au fil de ses voyages.
Vous pourrez aussi y lire des articles à propos des cultures tziganes et découvrir une facette de l'univers d'une chercheuse de terrain.
En effet, à l'issue de sa thèse sur l'esthétique tzigane et nomade, Tania Magy nous parle de toutes ces rencontres qui ont consolidé son rapport au monde par les témoignages des spectateurs et acteurs de ses ateliers.

Les dix années de route de Tania Magy et l'actualité autour des gens du voyage. A l'issue de la conférence, un temps d'échange et de débat précédera le décrochage de l'exposition.

Site web de Tania Magy

Exposition de Jérôme de Cacqueray

Du 13 juillet au 06 septembre

café associatif dordogne

Depuis, j'aime croquer les chiens. J'en croque au petit-déjeuner, à tous les repas, à toutes les sauces.
Et tous ces croquis m'ont amené à poser un regard attentif sur nos rapports avec la gent canine. Car si le chien n'est pas mon meilleur ami, il est un miroir fidèle de l'être humain.

Support de projection de nos émotions refoulées, il absorbe en lui ces parties de nous-mêmes que nous n'assumons pas pleinement, nous les restituant dans ses attitudes et ses comportements sur lesquels nous fermons allègrement les yeux.

Loin de chercher à fustiger le chien ou son propriétaire, cette exposition tente de poser un regard humoristique et décalé sur notre aveuglement dans nos rapports à l'autre, quand nous tentons d'en faire le réceptacle ou l'émissaire de nos désirs inavoués.

Et comme l'artiste ne s'exclue pas du monde qu'il observe, je constate que je ne  fais pas exception en prenant le chien comme bouc-émissaire de mes propres pulsions agressives à travers mon discours mordant.

Attention ! Artiste méchant !

Le site de Jérôme de Cacqueray : www.cacq.fr

Exposition Peinture - M. Pourtin-Mousnier
café associatif perigueux
Du 6 au 23 juin 2015

Mado, peintre autodidacte, a participé entre 1977 et 1991 à de nombreux salons et expositions personnelles. Puis, elle a abandonné son activité artistique durant plus de 10 ans.


Depuis 2005, elle puise à nouveau son inspiration dans ses thèmes favoris : la femme, la musique, la nature, les mondes oniriques… Peintre de l’imaginaire, elle nous présente essentiellement un monde où rêve et poésie se juxtaposent.

Elle peint à l’huile et elle utilise parfois des collages comme des matériaux souples à malaxer et à modeler. Ces collages ne sont jamais neutres. Ils créent du volume et sont chargés de mots, de textes et de messages.

Site internet : www.madopourtinmousnier.com

Exposition de Virginie Cacouault

Du 1 er au 30 mai 2015

Bio de Virginie Cacouault :
Les dessins à l'encre de chine de vyrjini Cacouault, sont construits avec des centaines de petits points, de petits traits ou de signes simples pour produire des images surréalistes.
Comme des rêves curieux et calmes ces représentations nous envoient dans des mondes poétiques où chacun pourra laisser libre cours à son imaginaire.

Pour contacter l'artiste : 06 70 79 47 98.

café

Exposition du 15 mars au 30 avril 2015

cafe expo

JEF

Description : Dessi-nain-teur de presse, gaucher, teigneux, chauve, barbu, à lunettes.

Habitat : Dans n'importe quel champignon vénéreux, sauf atomique.

Régime : Dans le canard à l'orange, se contente de l'orange.

Prédateurs : Considéré comme nuisible par quelques gras-du-bide, mais facile à écraser.

Moeurs : Aime se retrouver avec d'autres nains pour des jeux de vilains.

Meurt rapidement en captivité.

AVERTISSEMENT : Bien que sa morsure ne soit pas mortelle, il est préférable de ne pas l'approcher à moins d'un mètre (surtout les enfants).

Contacter l'artiste Jef : [email protected]


HORKIA cafe expo

"Depuis toute petite le crayon a papier est mon outil préféré. Enfant, je n'avais pas la télé et mes loisirs étaient essentiellement la découverte de la nature et le dessin.
Aujourd'hui je passe mon bac et vous propose la 1ere exposition de mes réalisations dans un style BD.
J'y explore l'image de la femme de caractère, coquette, jolie, coquine, sauvage etc..."


Thierry Caballero, alias Lezard Plastik, artiste déjanté

Exposition du 5 février au 15 mars 2015

Artiste déjanté, ainsi se définit Thierry Caballero.

café associatif c´est ici

Dessinateur dès son enfance, son travail évolue à la suite de sa découverte de l’œuvre d’Andy Warhol et du Pop art, mouvement que l’on devine souvent dans sa façon de travailler.

Ses peintures sont parfois de tendres et poétiques mises en scène réalisées à partir  de pochoirs et de couleurs très vives, mais il arrive que sous l’apparente légèreté apparaît presque en filigrane de profonds questionnements.

Parfois c’est un humour corrosif qui éclate en couleurs, perturbant avec bienfait certaines pensées de notre monde actuel. Utilisant principalement des matériaux de récupération, la troisième dimension apparaît dans son travail sous la forme d’objets art déco ainsi que dans la création d’un bestiaire rayonnant et plein d’humour.

Se rajoutent à ses multiples techniques un œil de photographe très sensible qui capte dans la nature ainsi que dans la région où il vit, de magnifiques images, travail discret et méconnu mais tout aussi empli de sensations.
Artiste déjanté comme il se définit, Thierry Caballero est avant tout un plasticien  qui se contruit un univers pour son âme de poète,  un monde riche des multiples techniques qu’il utilise avec passion pour nous permettre de partager sa propre perception de ce qui l’entoure.

Pascale Debelloir-Forgerit

café associatif café associatif café associatif


‘Filaments de Vie’ 
Exposition de photographies de Perry-Anne El Daly
dimanche 14 décembre 2014 - dimanche 1 février 2015
rencontre avec l’artiste au café: de 11h à 18h le dimanche 14 décembre
Née à Alexandrie “la cosmopolite”, Perry-Anne garde précieusement en son coeur la notion de citoyen du monde. Philosophe de formation, elle lie dès son plus jeune âge l’exercice du corps et de l’esprit. Elle s’adonne aux arts de la scène : danse, théâtre (voix, mouvement, mime, clown… atelier du Théâtre du Lierre, Samovar, …), côtoie le cercle des poètes  (J-P de Rosnay) et anime des  cafés de philosophie  sous l’impulsion de Marc Sautet. Elle développe par des pratiques méditatives son rapport au monde et aux choses. 
café associatif
Perry-Anne en vient ainsi à explorer la photographie, et la peinture. Tout son travail interroge la notion de corporéité et de matérialité. L’exploration de l’infiniment petit, de la faille,  du lisse, du rugueux , de l’humide, l’incite , tel un plongeur, à sonder ces matières, ces couleurs,  cette lumière pour un ré-enchantement de la vie.  En exposant ses photographies, Perry-Anne vous offre son regard et vous entraine vers cet unisson du vivre.
Perry-Anne a exposé ses œuvres à Paris, Tours et en Dordogne. café associatif Projets 2015
- Exposition “Femme sauvage” et catalogue des oeuvres photographiques et picturales dans le cadre de “Résistance d’artistes”, 11 avril 2015 à Périgueux, organisée par Femmes Solidaires.
- Exposition “Eau” et recueil photographique dans le cadre de la manifestation Mandala pour la paix 2015, thème : "l’homme et la nature : l’eau” , organisée par l’association “Nanja, terre de vie”.
- Ateliers “Onde vibrante”. Sous l’impulsion de diaporamas ou de vidéos : dialogue et résonnance des corps. Travail pouvant donner lieu à une présentation sous forme d’improvisations ou de performances. 

Pour plus d’informations veuillez contacter l’artiste, Perry-Anne El Daly: piadelta.blogspot.com ;  tél:  05 53 81 55 03 ou  06 70 63 17 15.

Dominique Evrard

exposition du 2 novembre au 11 décembre
café associatif


Vernissage à 15h dimanche 2 novembre, avec concert de Supergranite (http://supergranite.bandcamp.com/) entrée libre

En 2013, après avoir passé quinze ans en Picardie, Dominique atterrit en Dordogne. En 2014, elle offre sa première exposition en Dordogne au Café Associatif.

Dans la pratique de son art, Dominique Evrard n'a pas suivi la voie classique' : après avoir obtenu sa licence en arts plastiques, elle travaille pendant 25 ans comme art thérapeute et formatrice en insertion. “Mon art, c'est l'art de l’intérieur. Mon travail, c'est trouver la parole". 


café associatif
Sous ses doigts, un mélange de techniques et de matériaux - collages, acrylique, fusain, lettres imprimées - créent un monde riche de signification, de couleurs, de différentes humeurs. Comme elle le dit, sa peinture est plus proche de la poésie que de l’art représentatif.

Tous les tableaux exposés sont en vente, avec en plus des tirages en édition limitée (numérotés) sur commande. Pour voir plus d’exemples du travail de Dominique Evrard, rendez-vous sur le site https://theartstack.com/ (site lié à Facebook, où les artistes peuvent partager leur travail).

Ouverture de l'expo tous les dimanches de 11h à 19h et selon la programmation. Pour plus  dinfos veuillez contacter Hannah au 07 86 87 11 72.

Toutes les images de ses tableaux sont la propriété de Dominique Evrard et aucune reproduction n’est permis sans son autorisation.

Nelly Vrânceanu et Sue Wilks

Exposition du 17 septembre au 31 octobre

cafe associatif Vernissage le vendredi 19 septembre de 18h30 à 20h00, avec musique (guitare et chanson) de Thibault d’Harveng.
Exposition des peintures et dessins de Nelly Vrânceanu et Sue Wilks, de La Gare des Arts de Brantôme: www.gare-des-arts.org

À propos des artistes:

Sue Wilks a fait une formation de Beaux Arts à Paris, Oxford, Brighton et à la prestigieuse Royal College of Art de Londres, où elle obtient une maîtrise. Elle a travaillé à Londres comme photographe et illustratrice avant de venir vivre en Dordogne où elle fait un retour à la peinture. Elle poursuit trois grands thèmes dans la peinture: 'Histoires de famille', 'Enfants diaboliques' et 'Portrait'. Elle travaille aussi le nu, en dessin, pastel, aquarelle et huile.

Elle intègre très souvent les paysages dans ses peintures narratives et portraits, inspirés par ceux qui l'entourent .
Elle a beaucoup exposé à Londres, sur l'île de Wight, et dans le Sud-Ouest de la France et fait parti des Professionnels des Métiers d'Art de Nontron.


La vocation de Nelly Vrânceanu pour les sujets empreints d’un esprit romantique qu’elle évoque avec mélancolie et contemplation est une évidence. De ses toiles, l’œil perçoit des lumières improbables émanant de l’intérieur du tableau, qui n’éclairent pas, mais qui au final sont modulées et accentuent la mise en scène du sujet. La métaphysique qui transparaît dans ses toiles envisage l’impossible, par le rapport entre l’apparent, la réalité et une aspiration personnelle, comme une synthèse entre le réel et l’idéal. On rencontre dans la trace des pinceaux, la topographie d’une émotion intime et vibrante...

cafe associatif Nelly a commencé à apprivoiser les pinceaux dès l’âge de 11 ans dans une école de beaux-arts dans son pays natal, la Moldavie, à cette époque une république de l’URSS. À l’âge de 18 ans, elle entre dans un cycle d’études supérieures à l’université pédagogique, faculté des Beaux-Arts, en Moldavie et ensuite dans la même branche à Moscou. Sa première exposition eut lieu à Moscou lors d’une participation à un événement collectif dédié aux jeunes artistes de l’URSS, en 1988. Depuis se sont enchaînées les expositions dans un rythme différent, mais toujours avec la même qualité et émotion. En 2007 elle reçoit le prix des Salons moldaves qui réunit les artistes de la Moldavie roumaine et de la République de Moldavie, prix du Centre d’exposition G. Apostu. Bacau. Roumanie.

Momentanément, elle délaisse ses pinceaux pour se consacrer à des expériences dans le théâtre, le cinéma ou à des projets d’art postal et de photographie.


'Jeux de Matières'

Exposition d'Anne Bouvet-Diard du 3 juillet au 14 septembre au café associatif

Ouvert tous les dimanches de 11h à 19h (veuillez appeler en avance au 07 86 87 11 72) et selon la programmation du café.

Anne Bouvet-Diard

Peintre, pastelliste, aquarelliste
cafe associatif Pastel, huile, pigments, papiers déchirés pour ses tableaux. Argile, grillage, papier constituent l'infini variété de matériaux de ses sculptures. Ils sont les témoins ponctuels d’une demarche sur la voie de la créativité, dans l’esprit des temps médiévaux où l’artiste restait un artisan.
Chez Anne Bouvet-Diard, tableaux et sculptures révèlent la poésie de la matière (minéral, végétal, textile, rouille...) et mettent en scène des fragments de vie saisis dans le paysage naturel ou humain, en alliant couleurs, jeux de lumière, et mouvements.
cafe associatif En créant, l'artiste essaie d'accomplir un acte poétique qui serait animé par le spectacle de la nature, la mise en scène des objets, les effets de matière et de clair-obscur.

« Le pastel, comme l'argile, me permet d'exprimer la sensualité qui naît de la rencontre tactile avec ces matériaux... Partir d'une intuition poétique et essayer d'exprimer la substance des choses en espérant transmettre cette part d'émerveillement spirituel que je reçois »

Parcours de l'artiste:
Avec une licence d'Arts plastiques en poche, Anne Bouvet-Diard enseigne les arts plastiques à Bordeaux. En 1985 elle crée un atelier à Sainte Foy la Grande et une section Arts plastiques à l'UTL de Bergerac. En 1995 elle s'installe en Dordogne et crée un atelier d'arts plastiques à Saint-Pierre de Chignac.
Depuis 2002 l'atelier est installé aux Versannes dans le cadre de l'association CECLIC. Une exposition annuelle présente les travaux.
Anne Bouvet-Diard expose ses œuvres régulièrement depuis 20 ans, essentiellement en Gironde et Dordogne.

Pour plus d'informations et pour acheter une œuvre, contacter Hannah Durrant au 07 86 87 11 72.
 

 

Pour plus d'informations à propos de l'exposition ou si vous vous intéressez à un tableau, n'hésitez pas à appeler Hannah au 07 86 87 11 72.

Toutes ces images sont la propriété de l'artiste. Veuillez demander la permission avant de les reproduire.

Stéphane Spittaël

Stéphane Spittaël

Du mardi 10 au dimanche 29 juin:

Exposition des œuvres de Stéphane Spittaël, artiste peintre connu au niveau international, installé en Périgord, qui s'inspire du sujet de 'Art et Ecologie':

"Voici plus de vingt années qu'au travers de son œuvre picturale Stéphane Spittaël traite du rapport qu'entretient l'Homme avec l'Animal et le Végétal, en attirant l'œil et l'esprit sur les abus et les dangers...

Par ses compositions sobres, son graphisme au trait pur, et ses associations judicieuses de couleurs, il nous offre une peinture singulière où les figures récurrentes font office de symboles.
Stéphane Spittaël Dans cet univers où l'imagination, la créativité et la réflexion sont les maîtres mots, chaque œuvre véhicule un message allégorique amenant le spectateur à s'interroger sur les problèmes environnementaux, les limites de la société de (sur)consommation et le devenir de l'Humanité. Ceci au travers de jeux de mots et d'images.

Un humour souvent caustique et un style épuré, afin d'aller droit à l'essentiel, offrent un monde poétique où signes et couleurs fusionnent harmonieusement...

Une œuvre enngagée d'une grande cohérence, teintée de sagesse et de clairvoyance."

Pour plus d'informations à propos de l'exposition ou si vous vous intéressez à un tableau, n'hésitez pas à appeler Hannah au 07 86 87 11 72.

Toutes ces images sont la propriété de l'artiste. Veuillez demander la permission avant de les reproduire.

Terre d'Afrique

Du 5 avril au 7 juin:

Une exposition de deux artistes a été accueilli au café.

Liés par leur inspiration de l'Afrique de l'Ouest, les artistes poursuivent des directions artistiques très différentes.

Terre d'Afrique

Joséphine Habas est née et a grandi dans un village en Guinée, d'où elle prend son inspiration pour recréer ce monde tendre, vif et coloré. Ses huiles sur toile évoquent un monde d'énergie, d'amour de la terre mère et de la profondeur des relations humaines. Toutes les toiles dans l'exposition sont à vendre, de €80 à €500.

Terre d'Afrique

Alain Meunier est artiste depuis les années soixante-dix et lui, prend son inspiration de la récupération des déchets au Sénégal où il passe une grande partie de son temps. Avec ses créations insolites - collages en trois dimensions - il fait avec des objets dits inutiles un art surprenant, anarchique et joyeux qui nous invite à la réflexion. Toutes ses œuvres sont également en vente.

Terre d'Afrique

Pour plus d'informations à propos de l'exposition ou si vous vous intéressez à un tableau, n'hésitez pas à appeler Hannah au 07 86 87 11 72.

   Quelques impressions   
   soirée Africaine   
Anicet poéticopsychosophe

Découvrez le monde insolite d'Anicet, personnage né de l'imagination de l'artiste 'poéticopsychosophe' du Lot, Lionel Lefevre:
"Anicet est un objecteur de croissance, une petite bouille ronde à l'oralité sauvage et libre qui vit à une croisée de rires en soliloquant avec l'heureuse inconscience de l'être qui solubilise tout dans rien... Anicet et ses compagnons s'adressent à chacun qui revendique du bonheur sans aucune condition.... En attendant que tes yeux lui sourient!"

Site: www.anicetalbum.com

Du mardi 4 mars
de 18h à 19h30
au
dimanche 30 mars
de 17h à 19h

   Les expositions 2013  
   Les expositions 2012  
Café Associatif de Léguillac de Cercles, Le Bourg, 24340 Léguillac de Cercles
Café Associatif de Léguillac de Cercles, Le Bourg, 24340 Léguillac de Cercles

A quelques minutes seulement de Mareuil, Brantôme, Verteillac et La Tour Blanche ! Proche de Grand-Brassac, Celles, Lisle, Bourdeilles, Champage-et-Fontaine, Paussac, Saint Vivien, Agonac, Champagnac de Belair. Entre Angoulême et Périgueux, et entre Ribérac et Nontron.
Propulsé par outils.tiers-lieu.fr